Charte éthique

Préambule

La Charte Ethique de kAIROSERA.FR s’établi sur des principes fondamentaux qui guident au quotidien notre fonctionnement en matière de professionalisme, d’intégrité, de responsabilité, de respect et de partage de valeurs.

kAIROSERA.FR à travers cette Charte, s’inscrit dans une volonté affirmée de placer l’Humain et l’Environnement au cœur de ses préoccupations.

Avec ses partenaires (vendeurs, utilisateurs, acheteurs, prestataires, et sous-traitants) issus de la Martinique, de la Guadeloupe, de l’ensemble du personnel et de la Direction Bi-Caribbean, kairosea.fr s’engagent à respecter la loi et les règlements en vigueur sur le territoire où se développe l’activité de la plateforme.

A qui s’adresse cette Charte ?

La présente Charte s’adresse à tous les collaborateurs de la plateforme kairosea.fr et de Bi-Caribbean, tous statuts confondus (dirigeants, salariés,volontaires, stagiaires, intérimaires…), mais également à tous les partenaires, sous-traitants, fournisseurs agissant pour le compte de kairosea.fr ou étant associée à kairosea.fr.

Le respect des principes éthiques rappelés dans cette charte contribue à la notoriété et à la performance de la plateforme kairosea.fr.

En cas de manquement d’une ou plusieurs des règles de cette présente charte, chaque collaborateur est invité à en référer à sa direction et ou à sa hiérarchie qui lui indiquera au besoin, la conduite à tenir. Le collaborateur sera assuré du soutien de la direction.

Nos Valeurs

  • Humaine. Nous accordons de l’importance à la relation, considérons les besoins et les enjeux de nos clients, nous nous appuyons sur la valeur de nos collaborateurs.

  • Collaborative. Nous adoptons une posture d’écoute, de partage et de co-construction en interne comme en externe, pour aligner les intérêts.

  • Agile. Nous anticipons les évolutions de nos parties prenantes et nous nous adaptons aux problématiques en conséquence.

  • Ambitieuse. Nous nous devons d’être un acteur de notre temps pour proposer les meilleures solutions.

  • Engagée. Nous investissons et nous nous investissons au quotidien, et dans la durée, sur tous nos projets et auprès de tous nos interlocuteurs.

  • Solide. Nous nous mobilisons pour délivrer en temps et en heure des projets performants et pertinents, dans un climat de confiance.

Nos Principes Fondamentaux

1 – La non-discrimination

Nos collaborateurs et Bi-Caribbean , partenaires, utilisateurs, fournisseurs, clients ont droit à l’égalité des chances et au respect de ses qualités et compétences individuelles.

KAIROSEA.FR s’engage à ne pratiquer aucune discrimination dans sa politique de recrutement (collaborateurs, vendeurs, prestataires, acheteurs) ou de partenariat.

2 – Santé et Sécurité

KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean s’engagent à respecter et à faire respecter des conditions d’hygiène et de sécurité au travail conformes aux règles et à la Loi, afin de protéger la santé et l’intégrité physique et morale de ses collaborateurs.

Des dispositions sont prises afin d’assurer la protection des données personnelles et la sécurité des transactions sur la plateforme kairosea.fr

Bi-Caribbean pour KAIROSEA.FR se réserve le droit de contrôler ses vendeurs afin de les accompagner dans leur développement et assurer des produits de qualité et conformes aux exigences du territoire.

3- Equité et Intégrité

Chaque collaborateur ou partenaire s’engage à respecter les principes d’égalité de traitement, et à ne jamais accepter ou proposer un cadeau ou un avantage pouvant impacter son impartialité dans ses décisions.

Le blanchiment d’argent et ou la corruption feront l’objet d’une lutte clairement affirmée et précise.

Chacun aura pour mission de défendre les intérêts supérieurs de kairosea.fr et de Bi-Caribbean en évitant toute situation de conflit d’intérêts et ou de fraude.

4 – Le Respect de l’image de KAIROSEA.FR

Chaque collaborateur ou partenaire devra s’engager à ne pas porter atteinte à l’image de KAIROSEA.FR – Que ce soit par ses actes ou paroles. La qualité de l’image de KAIROSEA.FR est essentielle au développement de ses activités et de sa relation avec ses partenaires, fournisseurs, utilisateurs, clients qui lui font confiance.

5 – Le Respect de la Concurrence

KAIROSEA.FR respecte le principe de la liberté de commerce et de l’industrie et s’interdit de porter atteinte au libre jeu de la concurrence, par le biais d’accords ou d’entente illicite, de corruption active ou passive, ou encore de favoritisme.

KAIROSEA.FR se positionne également sur un outil de type place de marché et encourage la compétitivité sur sa plateforme.

6 – Le Respect de l’environnement

KAIROSEA.FR, Bi-Caribbean et ses partenaires sont appelés à contribuer au développement et au déploiement des politiques en faveur de l’environnement. Encourager, Innover et partager des bonnes pratiques sont liés à la préservation de ce dernier. La stratégie Développement Durable de KAIROSEA.FR s’inscrit pleinement dans les objectifs nationaux destinés notamment à réduire les consommations d’énergie et dedéchets. Ces engagements portent notamment sur la lutte contre le changement climatique, la protection de la nature, l’utilisation plus efficace des ressources naturelles et énergétiques, la réduction de la production de déchets ainsi que la préservation du patrimoine, des paysages et de la diversité biologique.

7 – La confidentialité

Chaque collaborateur s’assurera de la confidentialité des informations qu’il détient afin de protéger le patrimoine matériel et immatériel de KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean (données d’entreprise, clients, partenaires, fournisseurs, collaborateurs).

Chacun de nous doit :

Limiter la divulgation d’informations confidentielles aux seules personnes ayant un besoin légitime d’en avoir connaissance et ceci dans l’intérêt de la Société. Conserver en toute sécurité toutes les données clients et fournisseurs confidentielles, aussi bien celles sous format papier qu’électronique. Empêcher toute divulgation d’informations confidentielles à des personnes externes à KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean (y compris les membres des familles des Collaborateurs). Éviter de discuter ou de travailler sur des informations confidentielles dans des lieux publics où les conversations peuvent être entendues et la sécurité des données compromise.

8 – Le Respect des Lois et des Règlementations

Chaque collaborateur est tenu en toutes circonstances de respecter les lois et les règlementations en vigueur dans le pays où KAIROSEA.FR est hébergé. Tout collaborateur contribue au bon déroulement des audits internes et favorise le maintien des engagements règlementaires de KAIROSEA.FR et donc de Bi-Caribbean SAS.

9 – Respect des coutumes locales

Des Collaborateurs de Bi-Caribbean dans la Caraibe ont contribué à rédiger L’ÉTHIQUE de la compagnie et de ses services. Nous sommes convaincus que ses messages essentiels pourront s’appliquer partout et à l’ensemble de nos activités.

Dans la mesure du possible, nous devons nous assurer que nous menons nos activités en respectant les traditions sociales et culturelles des communautés avec lesquelles nous opérons.

Parfois, le contenu de cette charte peut ne pas correspondre exactement aux lois ou aux coutumes de tel ou tel pays. Dans ce cas, lorsque la législation nationale impose des normes plus élevées que celles de la charte de KAIROSEA.FR , c’est la législation nationale qui devra toujours l’emporter. Si, en revanche, la charte prévoit des règles plus exigeantes, ce sont elles qui doivent prévaloir sur la législation nationale, à moins qu’il n’en résulte une activité illicite.

10 – Respect la société

La réputation de KAIROSEA.FR dépend du comportement de chacun d’entre nous.

Chacun de nous doit :

Agir en gardant à l’esprit les intérêts de KAIROSEA.FR et de Bi-Caribbean et refléter les valeurs de celles-ci dans son comportement professionnel. Eviter de parler ou d’écrire au nom de KAIROSEA.FR et de ses collaborateurs, ou de ses champs d’expertises sans en avoir reçu l’ordre sauf autorisation. Veiller à ce qu’il n’y ait pas de confusion entre ses opinions ou intérêts personnels et ceux de la Société (par exemple, vous devez éviter d’utiliser le papier à en-tête ou l’adresse électronique de KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean pour vos affaires personnelles ou lorsque vous exprimez vos points de vue personnels).

11 – Cadeaux & invitation

L’échange de cadeaux ou d’invitations peut contribuer à la compréhension mutuelle et améliorer les relations commerciales mais peut également générer des conflits entre intérêts personnels et obligations professionnelles. Lorsque vous recevez des cadeaux ou des invitations, la règle d’or” est la transparence totale. Lorsque vous offrez des cadeaux ou des invitations, la règle d’or” est de rester dans les limites du raisonnable et de s’interroger sur la façon dont cela pourrait être perçu publiquement. Chacun devra s’interroger afin de savoir si les présents échangés sont susceptibles d’influencer son impartialité ou celle de sa contrepartie. Si tel est le cas, le cadeau devra être refusé ou ne devra pas être offert.

Chacun de nous doit :

Refuser les cadeaux ou invitations de la part de fournisseurs de clients, à moins qu’ils ne soient, clairement, que d’un montant symbolique. Refuser de recevoir ou de donner des cadeaux en espèces. Veiller à ce que les cadeaux et invitations que nous offrons soient appropriés et conformes aux valeurs de KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean . S’assurer, au moment d’établir une nouvelle relation commerciale, que les parties soient informées de la politique de KAIROSEA.FR et de Bi-Caribbean en matière de cadeaux et d’invitations. De la même manière, nous devons nous informer de la politique de notre nouveau partenaire en ce domaine. Cela devrait grandement contribuer à éviter tout malentendu immédiatement informer sa hiérarchie de tout cadeau ou invitation qu’il reçoit.

Pour éviter toute ambiguïté les échantillons récupérés par les agents de Bi-Caribbean sont enregistrés et ne sont utilisés par l’équipe que dans un processus de contrôle et de démonstration auprès d’acheteurs. Ils ne sont en aucun cas utilisés à des fins personnels et ne sont en aucun cas considéres comme des cadeaux.

12 – Opérations d’initiés, lutte contre la corruption, le trafic d’influence et le blanchiment d’argent

La prévention des opérations d’initiés passe en premier lieu par le respect de l’obligation de confidentialité, telle que décrite dans la présente Charte. Tout collaborateur ayant accès à une information privilégiée doit s’abstenir :

> d’effectuer ou tenter d’effectuer des opérations d’initiés

> de recommander à une autre personne d’effectuer des opérations d’initiés ou inciter une autre personne à effectuer des opérations d’initiés

> de divulguer de manière illicite des informations privilégiées, c’est-à-dire divulguer ces informations à une autre personne, sauf lorsque cette divulgation a lieu dans le cadre normal de l’exercice d’un travail, d’une profession ou d’une fonction et ce, jusqu’à ce qu’elle perde son caractère privilégié, notamment en étant rendue publique.

Les opérations d’initiés recouvrent notamment :

> le fait pour une personne, détenant une information privilégiée, d’en faire usage en acquérant ou en cédant, pour son propre compte ou pour le compte d’un tiers, directement ou indirectement, des instruments financiers auxquels cette information se rapporte ;

> le fait d’utiliser les recommandations ou incitations formulées par une personne détenant une information privilégiée si la personne sait, ou devrait savoir, que celle-ci est fondée sur des informations privilégiées. Il est précisé, en tant que de besoin, que dans le cadre d’une opération de marché dans laquelle Bi-Caribbean ou l’une de ses filiales serait impliquée conjointement avec un autre émetteur, le détenteur de l’information devra également s’abstenir d’effectuer toute opération sur les titres de l’autre émetteur.

Le fait d’utiliser ces informations pour réaliser un profit personnel ou pour permettre à une autre personne d’effectuer une opération sur les titres de KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean ou de ses filiales cotées est non seulement contraire aux présentes règles de conduite mais aussi à la loi.

La corruption est inacceptable et n’est pas compatible avec L’ESPRIT KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean . Elle ne profite pas aux communautés dans lesquelles nous opérons et représente un coût pour l’entreprise. Les pots-de-vin sont une forme de corruption et sont illégaux dans la plupart des pays, particulièrement lorsque des fonctionnaires sont impliqués. Certains pays interdisent également les paiements de facilitation”, c’est-à-dire les paiements effectués afin d’exécuter ou d’accélérer certaines formalités administratives telles que les demandes de permis ou les passages en douane. La plupart sont, en fait, une forme de corruption.

Chacun de nous doit :

Ne jamais effectuer, proposer ou promettre des paiements en espèces ou des services (y compris les cadeaux et les invitations) à des fonctionnaires, agents de l’État ou personnes à même de les influencer Ne jamais effectuer, en toute connaissance de cause, de tels paiements par le biais de tiers. Ceci suppose que nous choisissions soigneusement et suivions étroitement nos fournisseurs sous-traitants, agents et autres partenaires commerciaux. Veiller à informer immédiatement le responsable Pays au cas où de tels paiements ne pourraient être évités, et documenter la demande de paiement de façon exhaustive.

13 – Financement d’activités politiques, religieuses ou syndicales et mécénat

ACTIVITÉS POLITIQUES, RELIGIEUSES OU SYNDICALES

KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean respectent les engagements de ceux de ses collaborateurs ou partenaires qui, en tant que citoyens, participent ou souhaitent participer à la vie publique. Tout collaborateur ou partenaire concerné doit cependant s’abstenir d’engager moralement ou financièrement KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean ou l’une de ses entités dans ses activités publiques non professionnelles.

De même, tout collaborateur engagé dans les décisions d’un Etat, d’une agence gouvernementale ou d’une collectivité publique doit s’abstenir de prendre part à une décision de cet organe qui intéresserait KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean ou l’une de ses entités (par exemple, l’attribution d’un permis, d’une autorisation ou d’un marché).

Enfin, et dans le prolongement de ce principe, KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean ne versent de fonds ni ne fournissent de services à un aucun parti politique, à aucun titulaire de mandat public ou candidat à un tel mandat, ni à aucune organisation religieuse ou syndicale.

MÉCÉNAT (Y COMPRIS PARRAINAGES ET CONTRIBUTIONS CARITATIVES)

KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean peuvent être amenées à octroyer directement un soutien financier ou matériel à des associations à vocation culturelle, sociale, solidaire, sportive… L’entreprise veille à réaliser les diligences adaptées en vue de s’assurer que l’organisme récepteur n’est lié à aucun agent public, parti politique, titulaire de mandat public ou candidat à un tel mandat, ni à aucune organisation religieuse ou syndicale, de telle sorte qu’il recevrait un avantage indu. Le responsable doit être informé préalablement à tout projet de mécénat, de parrainage ou de contribution caritative ; ces activités font l’objet de règles strictes de validation figurant dans les procédures internes.

14 – Protection des données à caractère personnel

Dans le cadre du Règlement Européen relatif à « la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données », dit Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), KAIROSEA.FR et Bi-Caribbean a mis à la disposition de ses collaborateurs une procédure détaillant les bons réflexes à adopter en matière de traitements des données à caractère personnel.

15 – Mise en œuvre de la Charte éthique

Si les dirigeants de Bi-Caribbean sont les premiers garants de l’application de la Charte éthique en s’assurant de son déploiement, il appartient à tout collaborateur d’être vigilant dans l’application des règles le concernant, lui-même et son entourage professionnel.

Dans l’hypothèse où un collaborateur constaterait ou aurait des doutes sur des faits ou des agissements non conformes aux principes posés dans le présent document, plusieurs conseils de « bon sens » sont présentés ci-dessous.

Ils doivent permettre de définir les meilleurs choix à faire :

DEMANDER CONSEIL À SON SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE

C’est la règle de base dans toutes les situations. N’oubliez pas qu’il est de la responsabilité du supérieur hiérarchique d’aider ses collaborateurs à résoudre les difficultés auxquelles ils peuvent être confrontés.

CONSULTER les intervenants juridiques

En cas de doute sur l’application d’une Loi ou d’un Règlement.

.

SIGNALER LES COMPORTEMENTS DOUTEUX

Il peut se faire par courriel ou par téléphone.

10 – Résolution de Litiges

Tout litige fera l’objet d’une analyse préalable en vue d’une résolution amiable.

Dans l’absence de solution amiable possible, les tribunaux de Fort de France seront exclusivement compétent pour en juger.

X